Stéphane Courtois

Mail : courtois1atfree.fr

• Né le 25 novembre 1947 à DREUX (Eure et Loir)

1958-1967  Etudes secondaires au Collège Cévenol (Chambon-sur-Lignon), au lycée Marceau (Chartres), au lycée Mignet (Aix-en-Provence) et au lycée Carnot (Paris).

1967  Baccalauréat Philosophie.

1967-1970  Etudes de Droit/Sciences économiques à l’Université Paris X Nanterre.

• 1968-1971  Activités politiques d’extrême gauche.

1970-1973  Licence d’Histoire à l’Université Paris X Nanterre.

1974  Maîtrise d’histoire.

1978  Thèse de 3e Cycle en Histoire sur « La politique du Parti communiste français et ses aspects syndicaux, 1939-1944 » (622 p. + 264 p. d’Annexes), Jury : René Rémond, Annie Kriegel, Maurice Aghulon.

1980-1981  Vacataire à la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC, Campus de Paris X).

1981  Cofondateur et secrétaire de l’Association des amis de la BDIC (premier président Daniel Mayer), puis de la revue de cette association Matériaux pour l’histoire de notre temps. Cette association a, au début des années 1980, fortement contribué à pérenniser l’existence de l’une des plus importantes bibliothèques mondiales d’histoire du XXe siècle. Après en avoir été durant des années le secrétaire, j’ai cessé, faute de temps, d’y être actif depuis une dizaine d’années. La revue continue sa publication.

• 1981-1983  Chargé de cours en Histoire à l’Université Paris X.

1981-1982  Cofondateur et codirecteur  – avec Mme Annie Kriegel – de la revue Communisme, revue d’études pluridisciplinaires consacrée au communisme, éditée par les PUF (1982-1985) et depuis 1986 par les éditions L’Age d’homme. Cette revue a publié en octobre 2011 son numéro 99-101.

1983  Recruté comme chargé de recherches (CR2) au CNRS par la Section de Sciences politiques, affecté au CEVIPOF où j’ai, en particulier, animé pendant sept ans – avec Henri Rey – un séminaire d’histoire, de sociologie et de science politique sur la banlieue.

1986  Cofondateur, avec Mme Annie Kriegel, du Centre d’études d’histoire et de sociologie du communisme (CEHSC), équipe de recherche de l’Université Paris X. A partir de cette date, le CEHSC a inauguré un séminaire de recherche, national et international, se réunissant en moyenne une dizaine de fois dans l’année universitaire.

1988  Muté comme CR1 (CNRS)  au CEHSC désormais associé au CNRS.

1990  Habilitation  à diriger des recherches (Université Paris X).

• 1990  Création d’un séminaire de DEA de Sociologie politique (en collaboration avec Mme Yolène Dilas-Rocherieux), consacré au communisme et, plus largement, aux questions du totalitarisme. Ce séminaire, devenu Master 1 et 2, s’est poursuivi jusqu’à ma mutation à l’UMR « Cultures et sociétés européennes » (MISHA-Université de Strasbourg).

1992 Promu directeur de recherche au CNRS (DR2) par la Section de Science politique.

1992-1993  Nommé directeur du CEHSC et responsable de la filière de Sociologie politique au sein du Département de Sociologie de Paris X, après le départ à la retraite d’Annie Kriegel. La revue Communisme a désormais été officiellement rattachée au CEHSC, et c’est dans ce cadre que j’ai organisé de nombreux colloques nationaux et internationaux jusqu’en 2006.

Septembre 1992  Premier de mes cinq séjours dans les archives de l’Internationale communiste à Moscou (le dernier en décembre 1994).

1992  Elu membre de la commission de spécialistes du Département de Sociologie de l’Université Paris X.

1993  Le CEHSC, désormais dirigé par Marc Lazar, professeur élu sur  la chaire de Mme Kriegel, élargit son champ d’investigation et devient le Groupe d’étude et d’observation de la démocratie (GEODE).

Septembre 1995  Devenu seul directeur de la revue Communisme, après le décès de Mme Kriegel.

1995  Création de la collection « Archives du communisme », en collaboration avec Nicolas Werth, au Editions du Seuil. De 1995 à 1999, j’ai publié dans cette collection sept ouvrages fondés sur les nouvelles archives ouvertes à Moscou et en Europe de l’Est.

novembre 1997  Direction et publication du Livre noir du communisme (26 traductions mondiales à l’été 2011, plus d’un million d’exemplaires) qui a impliqué de ma part de très nombreux déplacements dans toute l’Europe pour des conférences et des débats tant universitaires que pour un large public.

2000  Cofondateur et secrétaire de l’Association Annie Kriegel (présidée par Emmanuel Le Roy Ladurie) qui organise chaque année depuis 2001 un colloque sur les thèmes de recherche privilégiés de Mme Kriegel (communisme, judaïsme), et dont les Actes sont publiés. Le dernier colloque s’est tenu le 12 janvier 2010 à Paris, avec le concours de la Fondation Singer Polignac, sur « Le système communiste mondial : du concept kriegelien à la réalité » et a été publié en numéro spécial de Communisme en octobre 2011 (n°99-101, 400 pages).

2001  Nommé recteur de l’Ecole d’été de l’Académie civique, qui, depuis 1997, réunit chaque  année en juillet, pendant une huitaine de jours, une centaine de jeunes Roumains, au Mémorial de Sighet, pour des cours et conférences sur les questions de la démocratie et du totalitarisme, de l’histoire et de la mémoire du communisme, en Roumanie et en Europe. Ces jeunes sont sélectionnés sur la base d’un concours national. Depuis 2008, une cinquantaine de professeurs d’histoire roumains participent à cette Ecole, en accord avec le Ministère de l’Education nationale de Roumanie. Mes séjours à Sighet s’effectuent dans le cadre de missions du Ministère des Affaires étrangères.

2002  Création de la collection « Démocratie ou totalitarisme » aux Editions du Rocher. De 2002 à 2008, j’ai publié dans cette collection vingt ouvrages d’auteurs spécialisés sur ce thème, parmi lesquels les plus connus (Emilio Gentile, Ernst Nolte, Bernard Bruneteau, etc.). Depuis 2010, cette collection a été transférée aux Editions du Cerf et 6 ouvrages y ont été publiés en 2011.

2003  Début d’un cours semestriel de Licence 3 et de Maîtrise en Histoire contemporaine et Science politique, consacré au communisme (55 heures/an, environ 70 étudiants d’Histoire et de Science politique), à l’Institut catholique d’études supérieures de La Roche-sur-Yon (établissement sous contrat). C’est de cet enseignement, que je poursuis aujourd’hui, que sont issus Le Dictionnaire du Communisme (Larousse, 2007), Communisme en France (Cujas, 2007) et Memento Goulag (Cujas, 2008). Je suis membre des jurys rectoraux de l’ICES en Histoire et Science politique. Je suis également membre du Centre Hannah Arendt, centre de recherches de l’ICES dans le cadre duquel j’ai organisé un colloque national et un colloque international. Depuis la rentrée 2009, a été créé à l’ICES un Master d’Histoire contemporaine consacré au thème « Crises, guerres et révolutions, XIXe-XXe siècles », dont je suis le directeur. • 2007-2009  membre suppléant de la Commission de spécialistes du Département de Sociologie de l’Université Paris X.

• 2009 mutation à sa demande, du SOPHIAPOL (ex-GEODE) au laboratoire  Cultures et sociétés européennes (UMR 7236) à Strasbourg.

2009-2011  membre du Conseil scientifique de la Fondation pour l’innovation politique.

• 8 juillet 2011  reçu Docteur Honoris Causa de l’Université Libre Internationale de Moldavie (Chisinau).

Depuis 2003, je poursuis de front toutes ces activités de recherches, d’enseignement et de publication.

Agenda

• 18 octobre 2011 : invité par le Parlement européen à Bruxelles à inaugurer l’exposition présentée dans les locaux du Parlement sur « La mémoire est une forme de justice ».

• 26 octobre 2011 : Conférence sur la revue Communisme, à l’occasion de la publication de son centième numéro, aux Editions l’Age d’homme, 5 rue Férou 75006, 18h-20h.

• 16 et 17 novembre 2011 :  j’organise à l’ICES, en collaboration avec Yolène Dilas-Rocherieux et Jean-Pierre Deschodt (directeur du Département d’histoire), un colloque international sur « Démocratie et Révolution, 1789-2011. Cent textes fondateurs ». Les Actes en seront publiés en 2112.

• 18 octobre 2011

Publicités
Cet article, publié dans Collection démocratie et totalitarisme, Revue communisme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.